Fruits - Vitamine C
Actualités

Vitamine C : « One orange a day keeps the doctor away. »

Un peu d’histoire…

Au temps de la marine à voile, lors des longues traversées océaniques, les marins présentaient des problèmes de santé sévères, connus pour des saignements des gencives suivis de déchaussement dentaire, dans un contexte de grande fatigue, d’amaigrissement, d’œdèmes des membres, de lésions cutanées. Les marins étaient atteints du « Scorbut ». Certains en mourraient.
C’est en 1753 que le chirurgien écossais, Sir James Lind, découvrit le rôle curatif de la consommation d’agrumes réglant ainsi le problème de santé des marins de la flotte britannique.
Le premier texte sur le scorbut remonte à l’Antiquité, en l’an 1550 av. J.-C. dans les papyrus d’Ebers. Le traitement recommandé à l’époque consistait à manger des oignons et des légumes.

« One orange a day keeps the doctor away. »
« Une orange chaque jour éloigne le médecin. »
Cet adage des médecins anglais résume bien la prévention du scorbut.

L’importance de la Vitamine C dans notre alimentation

Chez l’homme, la Vitamine C ou acide ascorbique, n’est ni synthétisée, ni stockée. L’être humain est donc dépendant des apports alimentaires quotidiens.
L’apport nutritionnel journalier nécessaire est de l’ordre de 110 mg. Ce sont les fruits consommés crus et les légumes verts qui en comportent le plus.

Parmi les aliments à teneur élevée en vitamine C, on trouve le cassis, le persil frais, le poivron rouge et vert cru, le radis noir cru, le kiwi, la fraise, l’orange, le citron.
A noter que les jus contiennent toujours un peu moins de vitamine C que les fruits ou légumes dont ils proviennent.

La vitamine C intervient dans de nombreux processus de l’organisme :

  • Elle stimule les défenses immunitaires de l’organisme. C’est une aide précieuse pour lutter contre les infections.
  • Elle favorise la production des globules rouges.
  • Elle protège les cellules du vieillissement par son action anti-oxydante en piégeant l’excédent de radicaux libres présents dans l’organisme. Ainsi elle contribue à la prévention des maladies cardio-vasculaires, des maladies neuro-dégénératives, certains cancers etc…
  • Elle contribue à la production :
    1. de neuromédiateurs appelés dopamine et noradrénaline,
    2. du collagène – une protéine de soutien présente dans la peau et dans les os, dont elle constitue la trame – et
    3. de la carnitine – qui permet aux cellules d’utiliser les graisses à des fins énergétiques.
  • Elle favorise l’assimilation du fer d’origine végétale.

Une alimentation saine et équilibrée couvre nos apports journaliers

Faut-il prendre de la vitamine C en complément alimentaire ?

En principe NON. Une alimentation équilibrée en apporte suffisamment. La question peut se poser l’hiver, période où les fruits et légumes frais sont plus rares.
La prise de vitamine C est déconseillée le soir car son pouvoir stimulant empêche l’endormissement
A noter que le tabac contribue à détruire cette vitamine.

Le scorbut, disparu au XVIIIe siècle, effectue un inquiétant retour.

Le nombre de cas augmente tous les ans en particulier dans les pays développés. En 2015, des chercheurs du CHU de Limoges ont identifié 10 cas de scorbut parmi 63 patients qui présentaient des carences en vitamine C.
En cause ? Une mauvaise alimentation délaissant les fruits et les légumes au profit de plats préparés et autres aliments transformés. Si les milieux pauvres et défavorisés sont les populations à risque, on observe également des carences dans des milieux plus aisés suite à des choix alimentaires « exotiques » déséquilibrés et non diversifiés.

Et puisqu’il vaut mieux prévenir que guérir, rien ne vaut une alimentation saine, équilibrée, variée privilégiant fruits et légumes frais. Le fameux régime crétois impose 5 fruits ou légumes par jours.

Géraldine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *