Le raisin, fruit de la vigne
Actualités

Le raisin, fruit de la vigne

Un peu d’histoire…

Le raisin est l’un des fruits les plus anciens utilisés par l’homme ; on en trouve des traces fossilisées dès l’ère tertiaire.

Utilisé à des fins vinicoles, il prend une place importante dans les livres sacrés des Hébreux, dans les peintures tombales égyptiennes puis dans les mythologies grecques et romaine et par la suite dans la religion chrétienne.

La vigne est le végétal le plus emblématique des civilisations de l’Asie mineure, de l’Europe, et du pourtour méditerranéen.

En France le raisin, consommé comme fruit, s’est développé tardivement ; Henri IV, l’ayant mis à sa table en dessert, en a développé culture et commerce.

La consommation du raisin

Il se mange en fruit frais, en fruit sec, en jus, en vin ; ses pépins servent à faire de l’huile.

La pleine saison de dégustation du raisin est de septembre à octobre. On en consomme toutefois dès le mois de juin venant d’horizon plus lointain.

Les techniques modernes ont permis de développer des variétés sans pépins dites « apyrènes » (a, privatif et pyrène, du grec purên signifiant noyau).

En France, le raisin de table bénéficie de deux AOC : le Chasselas de Moissac et le Muscat du Ventoux.

Un fruit énergétique

Le raisin est un fruit énergétique, prisé par les sportifs, en raison de sa forte teneur en sucre. Cent grammes de raisins secs apportent 275 kilocalories.
Ce fruit est particulièrement riche en « resvératrol » qui est un polyphénol aux vertus antioxydantes et anti-inflammatoires.
Le raisin diminue ainsi la tension artérielle.

Par sa forte concentration en fibres solubles, il fait également baisser le taux de mauvais cholestérol. Ainsi le raisin protège cœur et vaisseaux et réduit le risque d’infarctus.
Il nous protège également des cancers.

Les raisins secs conservent les mêmes propriétés que les raisins frais mais leur perte en eau entraine une concentration plus forte de ces composants en particulier des minéraux et oligoéléments.

Attention :
– les grains de raisin entiers consommés par les jeunes enfants, avant qu’ils ne soient capables de les croquer, peuvent causer des étouffements par obstruction des voies aériennes.
– Le raisin a la particularité de concentrer les pesticides. Il a donc été un des premiers à profiter des bienfaits de la culture biologique.

Géraldine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *